La reproduction des mousses

Les thalles hépatiques sont des gamétophytes haploïdes, mâles ou femelles.

Le stade sporophyte diploïde ne se retrouve qu'à l'intérieur de l'archégone après la fécondation de l'oeuf, avant la formation complète de spores

Les anthérozoïdes mâles sont formés dans les têtes anthéridiales sur des plants mâles.

Les oogones femelles sont portés dans les têtes archégonales sur des plants femelles.

Il y a aussi une reproduction asexuée par la formation de propagules dans des cupules de l'épiderme.

Les mousses

Cycle de développement des mousses

1- Chez la plupart des espèces de mousses, les gamétophytes mâles et femelles sont distincts. Les mâles portent des anthéridies et les femelles des archégones

2- Le spermatozoïde nage dans une mince couche humide vers l'archégone et féconde l'oosphère.

3- Le zygote diploïde se divise par mitose et devient un embrion de sporophyte à l'intérieur de l'archégone.

4- Le jeune sporophyte, encore rattaché au gamétophyte femelle, laisse croîte une longue tige.

5- Au bout de la tige se développe un sporange, c'est-à-dire une capsule dans laquelle se développent des spores haploïdes par méiose. Les spores se dispersent quand le sporange éclate.

6- Le spore se développe par mitose et forme un protonéma filamenteux qui ressemble à une algue verte.

7- Le protonéma continue sa croissance pour former un nouveau gamétophyte.

   TABLE DES MATIÈRES