Les différentes méthodes de taille des pommiers

Les tailles comprennent les tailles de formation, dont le but est l'obtention d'une charpente correcte, et les tailles de fructification, dont le but est d'amener l'arbre à produire des fruits de qualité. Les peuvent peuvent parfois exécutées en période de végétation (taille en vert et pincements) ou en hivert (taille en sec ou dormance).

Les tailles de formation

Les arbres abandonnés à eux-mêmes se développent, se ramifient et acquièrent une forme naturelle caractéristique de l'espèce et souvent de la variété. Logiquement, le planteur d'arbres fruitiers devrait se contenter de modifier aussi peu que possible les tendances naturelles.

Malheureusement dans la pratique, il peut être indispensable de trouver un système de taille qui compose avec la nature car les vergers sont rarements installés dans des contitions idéales de climat et de sol surtout pour les cultures d'amateurs et ornementales.

Les formes en tiges

Les arcures

Le gobelet

Le fuseau

La pyramide

Les cordons

Les palmettes

Les tailles de fructification

Un arbre doit la vie à sa sève. Elle se produit en quantitée limitée et a tendance à suivre les pousses verticales. Elle peut aussi s'égarer dans les rameaux improductifs.

Par la taille, on régularise la poussée de la sève et on lui permet d'obtenir un rendement maximum. De même, on rétablit l'équilibre entre les divers rameaux, en empêchant que ceux qui sont trop vigoureux se nourrissent au détriment des autres plus faibles.

En bref, en taillant un arbre méthodiquement, on le stabilise.

Autres opérations de tailles

L'élaguage,
Il consiste à supprimer les gourmands et, tous les 3 ans environ, les branches centrales qui qui gênent la pénétration de la lumière et de l'air. De plus, on enlèeve les branches malades, qui s'entrecroises et se nuisent. L'élaguage se pratique en période de repos par temps doux en hiver.

L'éborgnage
On enlève les yeux à bois et les boutons considérés comme inutiles ou mal placés. On renforce ailleurs les yeux conservés.

L'incision
Elle sert à favoriser le développement. Un utilise un greffoir pour inciser l'écorce en croissant de lune au-dessus d'un oeil latent.

L'arcure
Elle se pratique en courbant vers le bas des coursonnes trop vigoureuses ou des rameaux secondaires. Des bourgeons vigoureux naissent sur les arcs formés. On courbe en sens inverse les nouveaux rameaux vigoureux et on remplace périodiquement les arcures épuisées. On ralentit ainsi le courant de la sève pour obtenir une meilleure mise à fruits.

L'ébourgeonnement
C'est la suppression, dès leur apparition, des bourgeons inutiles.

Le pincement
On réduit la longueur des rameaux de l'année pour refouler la sève et éviter l'annulation des yeux. On obtient ainsi une meilleure production.

La restauration
Elle s'applique à des jeunes arbres qui n'ont pas poussés normalement. Il est parfois nécessaire de supprimer des branches charpentières.

Retour à la page des pommiers

info@lesbeauxjardins.com.com
Copyright © 2000, Les Beaux Jardins
Ver. 2.5 -- Révisé -- 20 décembre 2005