FAITES VOUS-MÊME DU VIN !

Comment élaborer en petite quantité son vin ou son vin rouge

En achetant quelques kilogrammes de raisins vous pouvez préparer du vin, voire-même différents vins en utilisants différentes variétés de raisins. Vous pouvez ensuite les comparer les uns avec les autres.

En utilisant des cruches en verre blanc on peut voir en quelque sorte le vin s'élaborer à l'intérieur, il y a un aspect spectaculaire et fascinant dans ce remue-ménage.

C'est à la fois éducatif et amusant. Et ... sans aucun danger. Le plus intéressant est de partir de grappes de raisins bien rouges, à petits grains.

Elaboration d'un vin blanc

Il est possible d'élaborer un vin blanc à partir de raisins rouges, car le plus souvent leur jus n'est pas coloré.

Il suffit de presser les raisins à l'aide d'un linge suffisamment grossier pour laisser passer le jus.

On verse ce jus dans une cruche du genre dame-jeanne de 4 litres que l'on trouve facilement chez les marchands d'articles de vin maison. Il faut s'arrêter aux 3/4 du remplissage.

On bouche la cruche avec un bouchon perforé pour permettre le passage d'un tuyau en plastique transparent; l'autre extrémité du tuyau plonge dans un petit flacon rempli d'eau. C'est par ce tuyau que le gaz carbonique produit par la fermentation va pouvoir se dégager.

Lorsqu'il n'y a plus aucune bulle cela voudra dire que la fermentation est terminée ; ce jus aura été entièrement transformé en vin blanc par les levures naturelles.

Elaboration de vins rouges

a/ Par la méthode classique

Dans une autre cruche, identique à la précédente, on met les grains de raisin écrasés, avec leur peau.

On peut aussi ajouter les rafles coupées en morceaux (c'est à dire qui tient les grains de raisin rassemblés sous forme de grappes).

Au bout de quelques jours, il n'y a plus aucune bulle dans le petit flacon. On vide alors la cruche ; on presse le tout à l'aide d'un linge en coton (coton à fromage), manuellement.

L'ensemble du liquide obtenu est du vin rouge.

Par macération carbonique

On utilise une cruche identique aux précédentes, mais cette fois préalablement remplie de gaz carbonique ; pour cela, on utilise le gaz carbonique par les vinifications ci-dessus ; autrement dit, au lieu de mettre l'extrémité du tuyau en permanence dans le petit flacon pour faire des bulles, on fait aboutir les tuyaux dans cette 3ème cruche jusqu'à que celle-ci soit pleine de gaz carbonique. Pour le vérifier, il suffit d'introduire une flamme d'allumette dans la bonbonne. Si la flamme s'éteint cela veut dire que le gaz carbonique a entièrement chassé l'air (le gaz carbonique étant plus lourd que l'air).

L'élaboration du vin rouge par cette méthode se fait en 3 temps :

1er temps : On remplit la cruche aux 3/4 avec des grains de raisins entiers, intacts, c'est à dire soigneusement prélevés sur les grappes à l'aide de ciseaux (et non arrachés). On laisse la cruche près d'un calorifère pendant une semaine, simplement bouchée par du coton hydrophile.

2ème temps : On sort les grains de raisin de la cruche et on les presse, à l'aide d'un linge en coton, à la main.

3ème temps : Le jus ainsi obtenu est remis dans la cruche. On fait fermenter ce jus à température ambiante (c'est à dire en éloignant la bonbonne du calorifère). Au bout de quelques jours, lorsqu'il n'y a plus aucune bulle, le jus est entièrement transformé en vin rouge.

Ainsi, à partir de grappes d'un même raisin, on obtient trois vins très différents : un vin blanc et deux vins rouges qui ne se ressemblent pas.

Retour à la page d'accueil des fruitiers

info@lesbeauxjardins.com.com
Copyright © 2000, Les Beaux Jardins
Ver. 2.5 -- Révisé -- 21 septembre 2002